Quelle est la différence entre la surface habitable et la surface utile ?

Écrit par
surface-habitable

Surface habitable et surface utile sont des termes qui peuvent souvent être confondus, mais ils désignent des concepts différents. La surface habitable est la surface d’un bâtiment ou d’une partie de celui-ci, déterminée par les règlements locaux, qui peut être occupée par les occupants et doit répondre à certaines conditions d’habitabilité. La surface utile, quant à elle, est la surface d’un bâtiment ou d’une partie de celui-ci, déterminée par les règlements locaux, qui peut être utilisée par les occupants à des fins utiles, mais qui ne répond pas aux conditions d’habitabilité.

La surface habitable et la surface utile : quelles différences ?

La surface habitable et la surface utile sont deux termes couramment utilisés dans le domaine de l’immobilier. En effet, ils permettent de déterminer la superficie d’un bien immobilier et d’en estimer la valeur. La surface habitable est généralement plus élevée que la surface utile, car elle prend en compte les espaces communs tels que les couloirs ou les escaliers. La surface utile, quant à elle, ne prend en compte que les pièces fermées et habitables, comme les chambres ou la cuisine.

La surface habitable : définition et intérêt

La surface habitable d’un logement est la somme des surfaces de plancher des pièces faisant partie intégrante du logement et destinées à l’habitation, à l’exclusion des surfaces de plancher occupées par les murs, cloisons, escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres, ne pouvant recevoir meubles et effets personnels. La surface habitable comprend donc les pièces principales telles que le salon, la salle à manger, la cuisine, les chambres à coucher, les salles de bains, les toilettes, les corridors et les dégagements. Elle exclut les pièces secondaires comme les caves, les greniers, les garages et les balcons.

La surface habitable d’un logement est une information importante qui permet aux acheteurs potentiels d’estimer le prix au m² du logement et de comparer différents biens immobiliers. Elle est également utile pour déterminer le nombre de personnes qui peuvent être logées dans le logement. En effet, selon la loi française, il est stipulé que le nombre de personnes autorisées à habiter un logement doit être inférieur ou égal à la surface habitable du logement multipliée par quatre.

différence entre la surface-habitable et la surface utile

La surface utile : définition et intérêt

La surface utile d’un bien immobilier est la surface qui peut effectivement être utilisée par le propriétaire ou les locataires. Elle exclut les espaces communs tels que les couloirs, les escaliers et les espaces extérieurs. La surface habitable d’un bien immobilier est la surface qui peut être utilisée à des fins habitables, c’est-à-dire pour y vivre ou pour y installer des meubles. Elle inclut donc la surface utile, mais également les espaces communs tels que les couloirs, les escaliers et les espaces extérieurs. La surface habitable est donc une surface plus large que la surface utile. La surface utile d’un bien immobilier est un critère important à prendre en compte lors de l’achat ou de la location d’un bien immobilier. En effet, c’est la surface qui sera effectivement à votre disposition et il est important de s’assurer que celle-ci correspond à vos besoins. La surface habitable d’un bien immobilier peut être un critère important à prendre en compte si vous souhaitez acheter ou louer un bien immobilier. En effet, cette surface est plus large que la surface utile et elle prend en compte les espaces communs tels que les couloirs, les escaliers et les espaces extérieurs.

La surface habitable : une notion importante en immobilier

La surface habitable est une notion importante en immobilier, qui désigne la surface intérieure des murs d’un bâtiment, à l’exclusion des surfaces occupées par les escaliers, les gaines, les embrasures de portes et de fenêtres, les toitures et les murs extérieurs. La surface utile est quant à elle la surface totale d’un bâtiment, y compris les espaces communs tels que les couloirs et les escaliers.

La surface utile : une notion importante en immobilier

La surface utile d’un bien immobilier est la surface que l’on peut effectivement utiliser pour y habiter ou pour y exercer une activité professionnelle. Elle exclut donc les espaces communs tels que les couloirs, les escaliers ou les parties privatives des voisins. La surface habitable, quant à elle, représente la surface totale du bien, y compris les espaces communs. Elle est donc plus grande que la surface utile.

En immobilier, il est important de bien distinguer ces deux notions car elles ont des impacts différents sur le prix du bien. En effet, la surface utile est le critère principal pris en compte par les acheteurs potentiels, alors que la surface habitable est plus souvent utilisée par les professionnels de l’immobilier (pour calculer le prix au mètre carré par exemple).

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez en savoir plus sur les surfaces habitables et utiles dans le cadre de l’immobilier, nous vous invitons à consulter les articles suivants :

– La différence entre la surface habitable et la surface utile
– La surface habitable et la surface utile : attention aux pièges !

La surface habitable d’un logement correspond à la somme des surfaces des pièces faisant office de pièce principale à usage d’habitation, y compris les surfaces des pièces annexes telles que les cuisines, salles de bains, toilettes, etc. La surface utile, quant à elle, est la surface habitable moins les surfaces occupées par les murs, les cloisons, les escaliers et les gaines.

FAQ : en résumé

Question : Qu’est-ce que la surface habitable ?
La surface habitable d’un logement est la somme des surfaces de plancher des pièces d’habitation, y compris les surfaces occupées par les cloisons intérieures, mais excluant les surfaces de circulation et les emprises des éléments techniques.

Question : Qu’est-ce que la surface utile ?
La surface utile représente l’ensemble des surfaces planes horizontales d’un logement accessibles et aménageables, y compris les surfaces occupées par les cloisons amovibles. La surface utile exclut donc les emprises des murs, escaliers, gaines, embrasures de porte et fenêtre, etc.

Question : La surface habitable est-elle toujours égale à la surface utile ?
Non, la surface habitable est généralement inférieure à la surface utile. En effet, les murs, cloisons, escaliers ou encore gaines ne sont pas pris en compte dans le calcul de la surface habitable alors qu’ils sont inclus dans celui de la surface utile.

Question : A quoi servent ces deux notions ?
La surface habitable sert essentiellement à déterminer le nombre maximal de personnes autorisées à occuper le logement. La loi du 6 juillet 1989 fixe un seuil minimal de 9 m2 par habitant dans les logements collectifs neufs. En ce qui concerne la surface utile, elle permet notamment de calculer le montant de la taxe foncière et du loyer d’un logement.

Question : Quelle est la réglementation en vigueur concernant la surface habitable ?
La loi du 6 juillet 1989 stipule que le seuil minimal de 9 m2 doit être respecté pour tout nouveau logement collectif. Cette superficie peut être réduite à 8 m2 en cas de logements étudiants ou pour certaines chambres d’hôpital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.